YOGA
RESPIRATION       PRANAYAMA

Voici quelques explications sur la respiration méridienne, spécifique du Yoga de l’Energie mise en place dans la posture de l’arbrisseau. Mais, avant d’approfondir la respiration polarisée alternée, je reprendrai les respirations de base et les manières de respirer.

Cette respiration méridienne est basée sur le fait que la conscience véhicule « prâna », énergie de vie de l’air. De ce fait, Roger Clerc disait «  où va la pensée, l’énergie va ».

Lorsque nous déplaçons la conscience et que nous respirons consciemment sur les trajets d’énergie des méridiens, nous agissons sur cette énergie.

Les méridiens sont indissociables des principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise, du Shiatsu, de l’acupuncture et d’autres techniques d’acupression et même des méthodes de développement personnel comme l’Emotionnel Freedom Thérapie.

En inspirant, nous prenons l’énergie; en expirant, nous apportons de l’énergie dans un échange permanent entre l’extérieur et l’intérieur ……. 

En inspirant et en expirant dans le sens du trajet de l’énergie des méridiens, nous tonifions ; dans le sens inverse, nous dispersons …….

A découvrir et à expérimenter encore et encore ……………………………………

 

YOGA  de L'ENERGIE

Observations

La fonction respiratoire fait partie des fonctions végétatives. 

Ainsi le système nerveux sympathique est chargé de moduler le rythme respiratoire en fonction des besoins de l’organisme dans le moment vécu.

C’est la respiration « animale » « çà respire ».

La première démarche est de découvrir en conscience le souffle, support de prâna, de l’énergie en devenant le témoin, l’observateur objectif.

Commençons par le commencement !

Exercice de base essentiel avant toute pratique de contrôle et de maîtrise du souffle

-         s’allonger sur le dos en posture de « savasana »

-         porter l’attention dans la tête et imaginer la conscience comme

le faisceau lumineux d’un phare pivotant de son point central dans

toutes les directions

-         pratiquer une rotation de conscience pour détendre chacune

des parties du visage

-         diriger la conscience à l’intérieur de soi

-         écouter le petit son que fait la respiration et suivre le chemin  

emprunté

-         accueillir les sensations

Pratiquez encore et encore

Jusqu’à obtenir une écoute continue et un allongement de la durée de  la pratique ; alors l’attention s’améliore, la concentration se développe et le mental se stabilise.

 

Le Yoga de l’Energie se différencie des autres yogas par des techniques particulières dont la mise en évidence de la relation geste et respiration.

Les gestes agissent sur la cage thoracique soit en fermeture soit en ouverture ce qui provoque le vidage ou le remplissage des poumons.

L’important est d’être réceptif, conscient, vigilant, attentif afin que les sens en éveil nous renseignent.  

« C’est d’emblée faire prévaloir le plan des sensations sur celui de l’intellect. » Roger Clerc.

 

Manières de respirer en lien avec des gestes précis.

Respiration basse, diaphragmatique :

Localiser la respiration dans la partie basse du volume de la cage thoracique.

En position assise, jambes croisées, bras croisés, mains posées sur les genoux

opposés, menton abaissé sur le sternum :

Observer la respiration qui ne peut être qu’abdominale, le ventre sortant à l’expir

et rentrant à l’inspir.

Par la suite : allonger le temps du souffle expir volontaire et inspir passif.

 

Respiration moyenne : Localiser la respiration dans la partie moyenne

du volume de la cage thoracique.

En position assise ou debout :sur un inspir :

Elever les bras à la hauteur des épaules tout en maintenant la paroi abdominale ferme

pour qu’elle s’immobilise.

Observer le mouvement des côtes.

 

Respiration haute : Localiser la respiration dans la partie haute du volume de la cage

thoracique.

En position assise, jambes croisées, menton abaissé : sur un inspir

Porter les bras au dessus de la tête, coudes pliés, mains jointes.

Puis, étirer les bras vers le haut tout en levant le menton.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Respiration complète : Dans un même temps, les trois modes respiratoires sont conjugués.

En position debout, jambes légèrement écartées :

Sur un expir:

Incliner le buste vers l’avant en croisant les bras,

mains aux chevilles,

laisser tomber la tête.

Sur un inspir:

Redresser le buste, mains glissant sur les jambes,

à hauteur des hanches, décroiser les bras,

dessiner un grand cercle puis

croiser les bras en arrière et

placer les paumes de mains en contact avec les fesses.

 

 

 

En position assise:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne pratique !